LE GRÉ D'HÉLÈNE

 
 

HÉLÈNE WAGNER

Après plusieurs années de peinture, dessin et sculpture de modèles vivants, tout en menant une vie professionnelle en entreprise, l’envie de réaliser des pièces émaillée s’est imposée. L’élément déclencheur ? Une rencontre avec une pièce en raku lors de mon premier séjour au Japon. Hélène a eu le privilège de réaliser ses premières pièces dans deux ateliers au cœur de Paris, guidée par d’exceptionnelles céramistes qui l’accompagnent depuis 2009. 
Après avoir travaillé la faïence, sa préférence va aujourd’hui vers le grès, dont la douceur et la robustesse compensent largement les contraintes de la cuisson à haute température. La recherche de forme et les alliances infinies de la terre avec les oxydes agissent comme de puissants stimulants, créer, tester, cuire : le parcours d’une pièce émaillée n’est pas seulement technique, il est aussi sensoriel. 
Si on l’interroge sur son inspiration, Hélène dirait que ses créations portent l’empreinte de la beauté minérale de son île cycladique torturée par les vents violents.

Helene Wagner.jpeg